Palmarès 2018

Communiqué de Presse

Les Journées de Lyon organisent le plus important concours d’écriture dramatique de l’espace francophone.
Pour cette 29ème édition, 306 textes ont été reçus, lus, relus, annotés, et âprement discutés.

Prix Jean Jacques Lerrant
• Milena Csergo (France) Isadora comme elle est et quand elle se promène
Prix Domaine français
• Agbedjidji Elemawusi(Togo) Transe-maître(s)
• Stéphane Bientz (France) Hématome(s)
• Lisiane Durand (France) Projet Grèce
Prix Domaine étranger
• Tomislav Zajec (Croatie) Il faudrait sortir le chien – Traduction Karine Samardžija
Ces cinq textes feront l’objet d’une édition avec nos partenaires (Éd. Théâtrales, Lansman Éditeur, Actes Sud,L’Espace d’un instant, Quartett, Espace 34, Solitaires intempestifs…). Ils seront confiés à des compagnies professionnelles qui proposeront des mises en espace publiques et gratuites.

Les Journées de Lyon des Auteurs de théâtre souhaitent faire connaître les textes et auteurs remarqués par le Jury lors de la phase finale de sélection :

Textes remarqués
• Catherine Benhamou (France) Au-delà
• Emmanuelle Destremau (France) Héloïse & les Autres
• Métie Navajo (France/USA) Eldorado Dancing
• Michel Gendarme (France) Origami blues
• Almir Imširević (Bosnie) Mousefuckers
• Alex Lorette (Belgique) Les inductions Chromatiques
• Romain Nicolas (France) Régner sur les cendres
• Natalie Rafal (France) Il y a une Fille dans mon Arbre
Auteurs remarqués
• Pierre Lepori (Suisse)
• Lucie Vérot (France)

Les Journées de Lyon se dérouleront les 15, 16 et 17 novembre 2018. Le programme complet sera dévoilé courant octobre. Nous vous invitons à consulter notre site internet www.auteursdetheatre.org
Le Salon du livre de Théâtre se déroulera le 17 novembre à la Médiathèque de Vaise en partenariat avec la Bibliothèque Municipale de Lyon. Des lectures seront proposées dans le cadre des Lundis en coulisse organisés par le Théâtre Narration le 5 novembre et lors du Festival National de Théâtre Contemporain de Châtillon-sur Chalaronne (Ain) du 29 mai au 2 juin 2019.

Membres du jury ayant participé à cette sélection 2018 :
• Lionel ARMAND • Caroline BOISSON • Pierre BANOS • Bernadette BOST • Roland BOULLY • Héléna DA SILVA • Nelly GABRIEL • Élyane GÉROME • Damien GOUY • Kathy GREMERET • Jacqueline JACOT • Philippe LABAUNE • Nicole LACHAISE • Olivier MASSIS • Françoise ODIN • Thomas POULARD • Anne ROBIN • Jacqueline ROZIER • Jean-Paul SABY • Christian TAPONARD • Émile ZEIZIG • Nicolas ZLATOFF

Le président du Jury, Émile Zeizig

Contacts Aniela Flory / jlatauteurs@gmail.com / 04 72 85 09 04

Les Journées de Lyon sont soutenues par La Région Auvergne Rhône-Alpes, la DRAC Auvergne Rhône-Alpes, La ville de Lyon, la SACD, la Copie Privée

“Théâtre : A-t-on encore besoin des auteurs ?”

Le 11 janvier, Libération publiait quelques pages titrées “Théâtre : A-t-on encore besoin des auteurs ? “.

En réponse à ce titre polémique, Jean-Pierre Thibaudat dans le blog de Médiapart analyse la situation actuelle des auteurs dramatiques dans un article intitulé : “Auteurs contemporains : l’exemple exemplaire de Pauline Peyrade”.

Christian Taponard, Membre du jury des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre, metteur en scène, comédien et enseignant, très affecté par l’article de Libé a souhaité apporter sa contribution au débat.

” Que cache cet acharnement contre les auteurs dramatiques, contre le texte de théâtre ?
Oui, aujourd’hui plus que jamais nous avons besoin des auteurs dramatiques, de leur parole, de leur témoignage et de leur regard sur le monde !
Oui, le texte demeure le centre de l’acte théâtral, son cœur vibrant, il est d’une haute nécessité parce que les mots portent le sens, déconstruisent l’hypocrisie des langages formatés du pouvoir et des médias, et nous ouvrent d’autres possibles !
Parce que le théâtre est un miroir, parce qu’il nous parle de nous, de nos travers et de notre impuissance face aux dérèglements du monde, de nos rages et de nos utopies secrètes aussi, de ce qui nous manipule et nous perd, de la déshumanisation et du grand espoir de rester humain…
L’écriture dramatique constitue un incomparable champ d’expérimentation et de partage. Elle est non seulement un lien avec les publics convaincus et passionnés par le théâtre, mais une nécessité quotidienne et se doit de toucher de nouveaux spectateurs. Elle nous accompagne et remet en question nos certitudes. Elle met des mots sur les sensations, crée des images, pénètre en profondeur dans le champ de nos imaginaires et agit comme une maïeutique…
Les champs qu’ouvre l’écriture dramatique sont infinis. Les textes de théâtre abolissent les frontières, font inlassablement exploser les préjugés et nous laissant intranquilles, nous amènent ainsi à refuser toute fatalité dans nos destinées.
Il est d’ailleurs frappant de constater la capacité des jeunes, quelle que soit leur origine sociale, à s’approprier la parole des auteurs, de manière sensible, avec un total engagement. Le théâtre contemporain peut les entraîner dans l’émerveillement, la Joie de la pensée et de la résistance que procure l’art théâtral.
Ils sont nos plus passionnés porte-flambeaux. Ce que nous essayons de leur transmettre sera le terreau de la création théâtrale, et dès demain leur appartiendra.
Sur nos plateaux, nous travaillons non seulement avec les textes qui nous sont confiés ou que nous avons sollicités, mais nous rencontrons les auteurs, elles et ils nous accompagnent, même hors du plateau. Elles sont, ils sont au centre du processus de création.

Est-ce parce que le texte fait sens et est profondément troublant dans les questions qu’il véhicule qu’il est tellement dérangeant ?
En privilégiant et en opposant au théâtre de texte un théâtre d’images qui en faisant de la transversalité des disciplines artistiques un dogme, certains programmateurs, parfois sous la pression, même indirecte, des politiques, évacuent la présence centrale du texte, porteur de sens et d’argumentations contradictoires. Il ne s’agit pas de mépriser ces « nouvelles » tendances dans le spectacle vivant, elles peuvent susciter des créations qui touchent autrement les publics. Toutefois, elles ont trop souvent servi de prétexte pour marginaliser le théâtre de texte.
Tout est là : les mots font peur, la parole des auteurs dramatiques fait peur. Les mots sont paradoxalement porteurs de silence, ce silence qui se fait en nous lorsque la pensée nous révèle les secrets du monde et éloigne les vains bruits des mensonges médiatisés qui nous sont déversés à longueur de journée.

Car jamais les images projetées ne seront aussi transgressives, aussi porteuses d’un « explosif insondable » que les mots qui en nous résonnent et nous font acteurs de nos vies. L’image s’épuise ; la fausse clarté de ses signes verrouille la compréhension des situations et des enjeux et par trop de lumière nous empêche de voir et de douter. La saturation des images fait tellement de bruit dans nos têtes que l’accès à la poésie, au secret et au silence des mots n’est plus possible.

Car les mots se répercutent en écho dans nos corps et nos vies.

Irréductiblement, le théâtre de texte remet en question de manière vivante, ludique et polémique, sur tous les modes, de la comédie à la tragédie, du burlesque au drame, l’ordre du monde.

Les spectacles basés sur les écritures de plateaux et sur l’utilisation prédominante des nouvelles technologies de l’image et du son ont bien sûr leur pertinence mais nous nous révoltons face à cette volonté de les instrumentaliser pour en faire une arme contre le théâtre de texte et attester faussement de la disparition des auteurs.

Oui, les auteurs dramatiques sont bien vivants, ils sont les artisans obstinés du théâtre de demain !”

Christian TAPONARD
Comédien Metteur en scène – Lecteur engagé dans la transmission des écritures théâtrales contemporaines

 

 

Concours 2018

Il vous reste quelques jours pour nous envoyer vos manuscrits pour le concours 2018.

Date limite : 31 janvier.

Programme des Journées de Lyon 2017

30 novembre, 1er et 2 décembre

Les Journées de Lyon des auteurs de théâtre organisent depuis 1989 un concours d’écriture dramatique qui est le plus important du monde francophone. L’objectif est de découvrir et faire connaître les textes inédits des auteurs d’aujourd’hui. Les textes sélectionnés à partir de plusieurs centaines de manuscrits reçus font l’objet d’une édition. Ils seront présentés au public les 30 novembre, 1er et 2 décembre 2017 à la médiathèque de Vaise et à l’ENSATT (École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre).

Parallèlement, le 2 décembre, se déroulera à la Médiathèque de Vaise le 4ème Salon du livre de Théâtre organisé en partenariat avec la Bibliothèque Municipale de Lyon.

PROGRAMME

Entrée libre à toutes les manifestations dans la limite des places disponibles

Médiathèque de Vaise, Jeudi 30 novembre à 19h

Le départ de Mireille BAILLY – Lansman Éditeur

Mise en espace Gislaine Drahy – Théâtre Narration – Avec : Emmanuel Amado, Christine Brotons, Enji Julien, Guillaume Pras, Christian Scelles, Simon Jouannot

Famille je vous hais….surtout lorsqu’on essaie, avec difficulté, de quitter le foyer familial pour vivre sa différence; surtout lorsqu’on a 35 ans et que papa et maman ressemblent, un peu, aux Bidochon. Sept tableaux pour jouer et rejouer la scène de la séparation avec truculence et cruauté. Le huitième, onirique et surréaliste, pour vivre, enfin.
« Le départ, comme le muguet de mai, est rare d’intelligence, ultra-moderne et sans chichis. Sa pièce est une bouffée d’air frais. Un hymne à la tolérance. Le départ de Mireille Bailly est un vrai coup de cœur. » Médiapart

Mireille BAILLY est actrice et autrice liégeoise. En tant qu’actrice, elle collabore depuis plus de quinze ans avec les créateurs Axel de Booseré et Maggy Jacot (Le dragon, Eclats d’Harms, MacBeth, Cabaret du bout de la nuit, Alpenstock…). Elle a également interprété des premiers rôles sous la direction notamment de Jacques Delcuvellerie, Jean-Claude Berutti, Philippe Van Kessel, Johan Simons, Denis Marleau et Roman Kozak. Au cinéma, on la retrouve dans la plupart des films de Luc et Jean-Pierre Dardenne (La fille inconnue, Le gamin à vélo, Le silence de Lorna, L’enfant, Rosetta, La promesse). Depuis quelques années, elle se consacre aussi à l’écriture dramatique. Son premier texte Albert Hubert ou L’exercice difficile de la démocratie a été créé au Festival XS au Théâtre National à Bruxelles en 2013. A suivi, en 2014, Poids plume au Théâtre de Poche. Sa troisième pièce, R.H., est actuellement en cours de production avec la Compagnie Belle de Nuit et Le départ, son dernier texte, vient de recevoir, en France, les prix de l’InédiThéâtre et des Journées de Lyon.

 

Médiathèque de Vaise, jeudi 30 novembre à 21h

Pig Boy 1986-2358 de Gwendoline SOUBLIN – Éditions Espace 34

Mise en espace Nicolas Zlatoff – Cie A.M.P.O.U.L.E Théâtre – Avec : Leïla Brahimi, Fabrice Henry, Héloïse Lecointre, Margaux Le Mignan, Vincent Pouderoux

Un cochon survivant de l’incendie d’un élevage, en 1986 donne naissance à une nouvelle espèce de porcs dont se régalent des millions de consommateurs. L’un d’eux, Pig Boy, vedette d’une publicité internationale, et appétissante, excite bien des dames ! Lorsqu’on le surprend en pleine action avec une Japonaise, qui l’a d’ailleurs violé, les humains s’insurgent et lui intentent un procès en «live» où les «translivers» de tous horizons sont invités à rendre leur verdict…. C’est solide, puissant, drôle (ô combien), cruel. On joue avec les mots, les images, on parodie les shows de la télé-réalité. On s’attaque à la norme, on questionne l’humanité, l’animalité…. C’est jubilatoire !

Gwendoline SOUBLIN, formée à Ciné-sup en tant que scénariste puis comme comédienne au conservatoire du XVIIIème à Paris, elle a joué, pratiqué l’art-thérapie et fait de la mise en scène avant de recevoir une bourse du CnT pour son texte Swany Song en 2014. Ses textes ont été lus et primés lors de différents événements : Les Monstres (Belle saison Chartreuse – 2015), Vert Territoire Bleu (label Jeunes Textes en liberté, Glob Théâtre, Lundis en coulisse – 2017), Pig Boy 1986-2358 (Sala Beckett de Barcelone – 2016). Son dernier texte jeunesse, Qu’on va où ? a été écrit en résidence au théâtre Am Stram Gram de Genève. Elle mène régulièrement des ateliers d’écriture auprès de publics variés. Depuis 2015, elle est étudiante à l’ENSATT de Lyon dans le département Écrivain-dramaturge.

 

ENSATT, vendredi 1er décembre à 19h

Seasonal Affective Disorder / Trouble Affectif Saisonnier de Lola MOLINA – Éditions Théâtrales

Mise en espace Lionel Armand – Cie Les Désaxés Théâtre – Avec : Anthony Liébault, Lysiane Clément

Quand Vald, tatoueur désabusé rencontre Dolly, lycéenne marginale et sans doute meurtrière….Leur quotidien fait de cambriolages, d’attaques de banques n’est qu’une cavale tragique pour échapper à la police. Ils y découvriront, trop tard, ce que peut être l’amour, le vrai…L’expression, riche et nouvelle, juxtapose didascalies, monologues intérieurs et dialogues

Lola MOLINA, après un DEA en Études Théâtrales à la Sorbonne Nouvelle a co-fondé avec Lélio Plotton la Compagnie Léla. Son texte Love-in publié dans la revue Le bruit du monde #03 sera au Théâtre du Reflet (Suisse) en 2018. Seasonal Affective Disorder / Trouble Affectif Saisonnier, lu au Festival de la Mousson d’Été 2017 sera mis en scène par Lélio Plotton avec Anne-Lise Heimburger et Laurent Sauvage au Théâtre du Lucernaire en février 2018. Elle a participé récemment au dispositif Écritures Théâtrales en Chantier de la Comédie Poitou-Charentes pour Nous n’avons pas vu la nuit tomber, texte soutenu par Beaumarchais-SACD et lu lors du festival Texte En Cours 2017.

ENSATT, vendredi 1er décembre à 21h

Au début et à la fin des temps de Pavlo ARIE – Prix Domaine étranger – Éditions Espace d’un instant. Traducteurs : Aleksi Norty et Lulia Nosar

Mise en espace Caroline Boisson – Théâtre et Cie de l’Iris – Avec : Caroline Boisson, Christine Brotons, Hervé Daguin, Étienne Leplongeon, Vera Markovitch (violon)

Tchernobyl. Dans la zone irradiée où, paradoxalement, la nature a repris ses droits, quelques irréductibles se sont maintenus, malgré les oukases gouvernementaux. Là survit, en dépit de tout et de tous, Baba Prissia, une grand-mère forte en gueule et toujours rebelle, un peu guérisseuse, un peu sorcière. Dans le même temps, de riches Russes à la gâchette facile font des safaris à travers la forêt peut être contaminée, mais giboyeuse. Cette rencontre fulgurante et haute en couleur entre plusieurs univers qui ne peuvent pas cohabiter devient une fresque épique qui s’inscrit dans l’Histoire du XXe siècle.

Pavlo ARIE, (Павло Ар’є en ukrainien) est un artiste conceptualiste, peintre et dramaturge, né à Lviv en Ukriane en 1975. Depuis 2004, il vit en Allemagne à Cologne. Sa première pièces « Révolution, Amour, Mort et Rêve » a été représentée en 2008 au festival de théâtre de Kharkiv, Kurbalesya en Ukraine. Il participe à des projets d’art ukrainien et des festivals, entretient des relations avec des collègues de son pays natal. Mais il ne veux pas entendre parler d’immigration : « Deux heures en avion – et je suis à la maison. Je vis juste dans un autre pays, mais je ne suis pas un immigrant ».

 

Médiathèque de Vaise, samedi 2 décembre, 10h à 18h

 

4ème Salon du livre et des revues de Théâtre organisé en partenariat avec la Bibliothèque Municipale de Lyon.

 

 

Médiathèque de Vaise, samedi 2 décembre, 10h30

Débat avec les auteurs lauréats 2017 et les éditeurs présents au Salon du Livre

Médiathèque de Vaise, samedi 2 décembre à 15h

Poème bleu de Samaël STEINER – Éditions Théâtrales
Prix Jean-Jacques Lerrant

Mise en espace : Théâtre du Verseau – Avec : Leïla Brahimi, Sylvie Jobert, Silvano Voltolina

Une plongée dans des eaux profondes où s’abrite une source d’eau douce captée .Seules les femmes peuvent en assurer la surveillance et l’entretien, depuis des générations, de façon immuable. Les hommes, eux, commercent avec le monde. C’est aussi la plongée dans l’adolescence, celle de Macha, jeune fille déterminée, excellente plongeuse mais qui aspire à une autre existence.
Une langue superbe au phrasé scandé qui change selon qu’on soit sur la terre ou au fond de l’eau.

Samaël STEINER, auteur, éclairagiste, il partage son temps entre deux métiers, celui d’éclairagiste de théâtre et celui d’auteur. Loin d’être antagonistes, ces deux pratiques se nourrissent, l’une l’autre. Avancent ensemble. Il participe à plusieurs projets poétiques, théâtraux et collabore avec différents musiciens, avec d’autres auteurs ou travaille l’écriture sous forme d’ateliers et/ou de spectacle avec des amateurs, dans des formes d’écriture plus collectives : Les Lunes sortent de l’eau, avec la Cie l’octobre théâtral ou Côtes à Côtes, Ensemble et Séparés, avec le Théâtre Détours, en sont un bon exemple. Des extraits de ses précédents textes ont été publiés dans de nombreuses revues, en France et à l’étranger. Vie imaginaire de Maria Molina de Fuente Vaqueros, récit poétique, est paru aux éditions de l’Aigrette en mars 2016. Seul le bleu reste est paru en juin 2016 au Citron Gare édition. En tant qu’éclairagiste il a notamment travaillé avec, André Benedetto, Matthias Langhoff, Emily Loizeau, Catherine Perrocheau…

 

LES LIEUX
Médiathèque de Vaise, Bibliothèque Municipale de Lyon, place Valmy, Lyon 69009 (métro ligne D station Valmy) – ENSATT (Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Techniques du Théâtre) 4 rue Soeur Bouvier, Lyon 69005 (Bus Lignes 46 et 49 : Arrêt Saint-Irénée / C21 : Arrêt Saint-Alexandre / C20E : Arrêt Saint-Irénée / C20 : Arrêt Saint-Alexandre) – TNG Vaise (Théâtre Nouvelle Génération) 23, Rue de Bourgogne, 69009 Lyon (Métro ligne D station Valmy – Bus lignes 2 / 31 / 90 / C6 / C14 arrêt Tissot)

A NOTER
Des lectures de textes « remarqués » seront proposées dans le cadre des Lundis en coulisse organisés par le Théâtre Narration le lundi 4 décembre 2017 au Théâtre Nouvelle Génération (Réservé aux professionnels sur inscription) – Textes proposés à la lecture :

Les fugitifs égarés de Neda Nejdana
Puissent nos voix résonner de Adnan Lugonic
Bien loin, bien loin au dessous de la mer de Odile Vansteenwinckel
Le poisson rouge de Sophie Papalecca
Gens du pays de Marc-Antoine Cyr

D’autres textes “remarqués” seront présentés lors 32° Festival de Théâtre Contemporain de Châtillon-sur-Chalaronne (Ain) du 9 au 13 mai 2018.

PARTENAIRES

Région Auvergne Rhône-Alpes – Ville de Lyon – Drac Rhône-Alpes – SACD / La Culture avec La copie privée – Bibliothèque Municipale de Lyon – Médiathèque de Vaise / Arts Vivants – Les Lundis en coulisse – Théâtre Nouvelle Génération CDN/Lyon – ENSATT – Festival de Théâtre contemporain de Châtillon sur Chalaronne

MEMBRES DU JURY ayant participé à cette sélection 2017 : Lionel ARMAND, Caroline BOISSON, Pierre BANOS, Bernadette BOST, Roland BOULLY, Héléna DA SILVA, Nelly GABRIEL, Élyane GÉROME, Damien GOUY, Kathy GREMERET, Jacqueline JACOT, Philippe LABAUNE, Nicole LACHAISE, Héloïse LECOINTRE, Renaud LESCUYER, Olivier MASSIS, Françoise ODIN, Thomas POULARD, Anne ROBIN, Jacqueline ROZIER, Jean-Paul SABY, Christian TAPONARD, Émile ZEIZIG, Nicolas ZLATOFF – Coordination : Aniela FLORY

Au service des auteurs

  • Le CEAD, (centre des auteurs dramatiques francophones du Québec et du Canada) propose une formation à l’écriture dramatique pour 10 auteur(e)s “L’altérité sans déguisement”. Cet atelier de recherche-création est animé par Stéphane Martelly et David Paquet. Renseignements ici http://cead.qc.ca/_news/id/316
  • Une résidence d’écriture hors du commun “Ecrire pour les jeunes du monde entier” du 26 janvier au 11 février 2018 au château “Dwór Sieraków” à 15 km de Cracovie. Chaque année, Drameducation – (Centre International de Théâtre Francophone en Pologne) organise une résidence d’écriture 10 SUR 10 avec des auteurs dramatiques de l’espace francophone (France et Caraïbes, Belgique, Suisse, Québec et pays d’Afrique). Chaque auteur écrit une pièce de théâtre de 10 pages (environ 20 minutes de spectacle) destinée aux élèves apprenant le français. Les auteurs doivent tenir compte du public auquel ils s’adressent: des jeunes entre 12 et 18 ans dont le français est la deuxième langue.  Renseignements ici  https://www.10sur10.com.pl/r%C3%A9sidence-d-auteurs/

Palmarès 2017 des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre

Communiqué de Presse

348 textes ont été reçus cette année… lus, relus, annotés, âprement discutés.

Prix Jean Jacques Lerrant
Samaël STEINER (France) — Poème bleu

Prix Domaine français
Mireille BAILLY (Belgique) — Le départ
Lola MOLINA (France) — Seasonal Affective Disorder / Trouble affectif saisonnier
Gwendoline SOUBLIN (France) — Pig Boy 1986–2358

Prix Domaine étranger
Pavlo ARIE (Ukraine) — Au début et à la fin des temps
Traduction de Aleksi Nortyl et Lulia Nosar

Ces cinq textes feront l’objet d’une édition avec nos partenaires (Éd. Théâtrales, Lansman, Actes Sud, L’Espace d’un instant, Quartett, Espace 34, Solitaires intempestifs…). Ils seront confiés à des compagnies professionnelles qui proposeront des mises en espace publiques et gratuites.

Les Journées de Lyon des Auteurs de théâtre souhaitent faire connaître les textes remarqués par le Jury lors de la phase finale de sélection :

. Amine ADJINA (France) – Arthur et Ibrahim
. Claire BARRABES (France) – Le jardin des simples
. Marc-Antoine CYR (Québec) – Gens du Pays
. Serhiy JADAN (Ukraine) – L’hymne de la jeunesse démocratique
. Adnan LUGONIC (Bosnie) – Puissent nos voix résonner
. Neda NEJDANA (Ukraine) – Les Fugitifs égarés
. Sophie PAPALECCA (France / Autriche) – Le poisson rouge
. Odile VANSTEENWINCKEL (Belgique) – Bien loin, bien loin en dessous de la mer

Les Journées de Lyon se dérouleront les 30 novembre, 1er et 2 décembre 2017. Le programme complet sera dévoilé courant octobre.
Le Salon du livre de Théâtre se déroulera le 2 décembre 2017 à la Médiathèque de Vaise en partenariat avec la Bibliothèque Municipale de Lyon.
Des lectures seront proposées dans le cadre des Lundis en coulisse organisés par le Théâtre Narration (4 décembre) et lors du Festival de Châtillon-sur-Chalaronne

Le président du Jury, Émile Zeizig

Membres du jury ayant participé à cette sélection 2017 :

Lionel ARMAND, Caroline BOISSON, Pierre BANOS, Bernadette BOST, Roland BOULLY, Héléna DA SILVA, Nelly GABRIEL, Élyane GÉROME, Damien GOUY, Kathy GREMERET, Jacqueline JACOT, Philippe LABAUNE, Nicole LACHAISE, Héloïse LECOINTRE, Renaud LESCUYER, Olivier MASSIS, Françoise ODIN, Thomas POULARD, Anne ROBIN, Jacqueline ROZIER, Jean-Paul SABY, Christian TAPONARD, Émile ZEIZIG, Nicolas ZLATOFF

Contacts :
Aniela Flory
Les Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre
Médiathèque de Vaise
Place Valmy 69009 Lyon
auteursdetheatre@neuf.fr – www.auteursdetheatre.org
04 72 85 09 04 / 06 23 37 23 73

Appel à projets de la FATP

Appel à projets en vue du soutien de la première mise en scène d’un texte francophone – ou d’expression française – d’un auteur vivant.
La FATP soutient chaque année la première mise en scène en France d’un texte d’un auteur francophone vivant. Le projet choisi bénéficie d’une tournée dans les villes de France où les ATP sont représentées, et d’un apport en production grâce à une subvention du Ministère de la Culture et de la Communication.

Renseignements www.fatp.fr

Patience…

Le jury, lit et relit les 348 manuscrits de cette année.

Les résultats seront annoncés les premiers jours de juillet… Patience !

Le concours 2017 est ouvert

Meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Le concours 2017 est ouvert, le règlement disponible ici.

Nous attendons vos manuscrits !