Journées de Lyon 2021

PROGRAMME

VENDREDI 10 SEPTEMBRE à 19h30
LES ATELIERS – PRESQU’ÎLE (TNG, CDN DE LYON) • GRANDE SALLE

N.N. 12 de Gracia MORALES (Espagne-Grenade) traduction Alice BONNEFOI • Actualités Éditions (à paraître)

Mise en lecture : Sylvie MONGIN-ALGAN / Les Trois-Huit, compagnie de théâtre

collaborations artistiques et techniques : Joran JUVIN, Guy NAIGEON

avec : Tristan ALLAM, Gabriela ALARCÓN FUENTES, Adèle GRASSET, Stéphane NAIGEON et la participation de Gaia OLIARJ-INES

Nous assistons à un processus d’enquête médico-légale au cours duquel la dépouille d’une femme retrouvée dans une fosse commune sera identifiée. L’action se déroule dans un lieu indéterminé : il peut s’agir de n’importe quel pays dans lequel une situation de guerre ou de dictature a produit ce que nous appelons communément des « disparus ».
La pièce s’organise donc en deux investigations parallèles : l’enquête de la médecin légiste visant à identifier les restes osseux par des méthodes scientifiques et, dans le même temps, une investigation historique à propos d’arrestations arbitraires, de viols et de politique répressive.
Sur scène, nous retrouvons quatre personnages. La médecin légiste, qui examine les ossements contenus dans la boîte N.N. 12 ; N.N.12, la femme morte dont on ne connaît pas l’identité (présence sur scène que les autres personnages ne voient pas et qui nous dévoilera son histoire) ; Esteban, le fils de N.N. 12 ; et l’Homme âgé, dont nous ne connaîtrons que progressivement la nature de sa relation avec le passé de N.N. 12.

Gracia Morales est née en 1973 à Motril (Granada, Espagne). Elle est dramaturge et poète. Elle fait partie des membres fondateurs de Remiendo Teatro, une compagnie théâtrale créée en avril de l’an 2000 où elle travaille à la fois comme actrice, assistante à la mise en scène et enseignante d’écriture dramatique.
Elle est titulaire d’un doctorat en Philologie Hispanique. Professeur à l’Université de Grenade, ses recherches portent sur la littérature hispano-américaine du XXe siècle.
En tant que dramaturge, elle a publié une vingtaine de textes et remporté plusieurs prix, tels que le Prix SGAE de Teatro Infantil y Juvenil (De Aventuras, 2010), le Prix SGAE de Teatro (N.N. 12, 2008), le Prix Miguel Romero Esteo (Un lugar estratégico, 2004), le Prix Marqués de Bradomín (Quince peldaños, 2000) et le Prix Ciudad de Requena (Formulario quinientos veintidós, 2000). Elle a également remporté le prix de la Meilleure Création Théâtrale lors des IVe Prix Lorca del Teatro Andaluz avec Juan Alberto Salvatierra (La grieta, entre animales salvajes, 2016). En tant que poète, elle a obtenu le Prix Javier Egea (De puertas para dentro, 2004) et le Prix Juana Castro (Apuntes para un diccionario, 2020)
Ses œuvres sont traduites en plusieurs langues et diffusées dans de nombreux pays dans le monde, notamment en Europe et en Amérique latine.

Alice Bonnefoi, traductrice de NN12.
De nationalité française, Alice Bonnefoi est diplômée en Langues Étrangères Appliquées (anglais, espagnol, italien) par l’Université de Montpellier. En octobre 2017, elle obtient le diplôme du master intitulé “Études Hispaniques : recherche et traduction” délivré par l’Université d’Avignon (major de sa promotion). Son mémoire de traduction, “La mémoire historique en scène : NN 12” de Gracia María Morales Ortiz, dirigée par Madame Antonia Amo Sánchez, obtient les félicitations du jury. Parallèlement à son master, elle assiste aux cours de traduction théâtrale dispensés par des traducteurs professionnels et des enseignants-chercheurs au sein de l’Université d’Avignon. En 2019, elle suit la formation de l’Université d’été d’Avignon intitulée “Lire, écrire et voir le théâtre”.
Fin 2020, elle participe au colloque de l’Université de Toulouse “Écritures scéniques et dramatiques d’Amérique latine : quelles émancipations ?”.
Elle est membre du comité francophone EURODRAM en tant que lectrice. Elle est aussi relectrice et enseignante.
Elle a traduit, outre NN12, CLIC, Cuando todo cambia (aide SGAE) et Vietato dare da mangiare lue lors du festival FIL de Besançon d’Itziar Pascual et Amaranta Osorio, Lo que no dije (aide SGAE), jouée lors du festival Magdalena 2019 à Montpellier, lue lors du festival FIL de Besançon et La Jaula d’Amaranta Osorio, Nómadas (aide SGAE) de Carles Batlle et El Automóvil amarillo de Sally Campusano Torres.

VENDREDI 10 SEPTEMBRE à 21h30
LES ATELIERS – PRESQU’ÎLE (TNG, CDN DE LYON) • GRANDE SALLE

LA PEUR de François HIEN (France) • Éditions Théâtrales (à paraître)

Mise en lecture : Athur Fourcade et François Hien (L’harmonie Communale) avec : Arthur FOURCADE, Pascal CESARI, Estelle CLÉMENT-BEALEM, Ryan LARRAS, Marc JEANCOURT

Cette lecture est réalisée en partenariat avec ARTCENA, Centre national des arts du cirque, de la rue et du théâtre.

L’auteur privilégie un théâtre en prise avec le réel. Ici il plonge dans les arcanes de l’Église catholique remuée par des scandales qui mettent au jour des actes de pédophilie couverts par une hiérarchie se refusant à les considérer comme criminels. À travers l’histoire complexe du père Guérin qui essaie de révéler les agissements d’un prêtre-prédateur pour rendre justice aux enfants victimes, on traite des sinuosités de la culpabilité, du Bien, du Mal, de la Grâce, du célibat des religieux, de l’homosexualité, de la solitude…
Une pièce solidement charpentée avec des dialogues percutants et quelques savoureux passages de casuistique et d’argumentation jésuitique.

François Hien
Issu de l’Institut National Supérieur des Arts de Bruxelles (INSAS), il est auteur de pièces de théâtre, de films, d’essais et de romans.
Régulièrement soutenus par le CNC et la Fédération Wallonie-Bruxelles, ses films sont diffusés dans de nombreux festivals internationaux (FIPA à Biarritz, GFFIS à Séoul, DIFF 2015 à Dubaï…).
De 2012 à 2013, il crée et dirige la section montage de l’Institut Supérieur des Métiers du Cinéma (l’ISMC) au Maroc.
En 2012 il est lauréat de la bourse Lumière de l’Institut Français, de la bourse “Brouillon d’un rêve” de la SCAM et de la Bourse Lagardère.
En 2021, il reçoit une bourse d’écriture du CNL pour sa pièce La Faute.
Il écrit en 2016 La Crèche, son premier texte de théâtre, accompagné d’un essai sur le même sujet pour les Éditions Petra, sorti en septembre 2017 : Retour à Baby-Loup.
Avec Nicolas Ligeon, il crée la compagnie L’harmonie Communale, destinée à porter sur scène ses pièces. La Crèche (théâtre de l’Élysée, 2019 – reprise au TNP en 2022), Olivier Masson doit-il mourir ? (théâtre des Célestins, janvier 2020), La Peur (théâtre des Célestins, 2021).
Avec le collectif X, il mène de 2017 à 2019 une résidence artistique dans le quartier de La Duchère, dont il tire une pièce, L’affaire Correra, reprise au TNP sur la saison 2021-2022. En collaboration avec l’Opéra de Lyon, il mène de 2019 à 2021 un projet autour de la révolte des Canuts, Echos de la Fabrique, qui fait l’objet d’un spectacle au printemps 2021 au théâtre de la Renaissance (Oullins), repris au théâtre des Célestins l’an suivant. Avec La Peur, il est lauréat de l’aide à la création d’Artcena et des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre.
Certains de ses textes sont portés au plateau par d’autres metteurs en scène : Jean- Christophe Blondel (La Honte, CDN Poitou-Charentes), Julie Guichard (Gestion de Colère, Festival En Actes). Ses pièces ont été repérées par de nombreux comités de lecture (théâtre de l’Ephémère, théâtre de la Tête Noire, CDN Poitou-Charentes, A mots Découverts, Troisième bureau…). Il est auteur pour le collectif X, la compagnie Les Non-Alignés, pour le duo de marionnettistes JuscoMama, ainsi que pour Angélique Clairand et Eric Massé, de la compagnie des Lumas.
À partir de 2020, L’Harmonie Communale est artiste associé au théâtre des Célestins à Lyon, au théâtre La Mouche à Saint-Genis-Laval, au Centre Culturel Charlie Chaplin à Vaulx-en-Velin et à l’Université de Strasbourg.
En septembre 2020 est sorti, aux Éditions du Rocher, son premier roman : Les Soucieux.
Il est père d’un enfant.

SAMEDI 11 SEPTEMBRE à 15h30
LES ATELIERS – PRESQU’ÎLE (TNG, CDN DE LYON) • PETITE SALLE

Rencontre avec les auteurs et traducteurs lauréats

SAMEDI 11 SEPTEMBRE à 17h
LES ATELIERS – PRESQU’ÎLE (TNG, CDN DE LYON) • GRANDE SALLE

ERREUR 404 de Azilys TANNEAU (France) • Édition en cours

Mise en lecture : Julien Michel, Collectif Bis

avec : Lucas DELESVAUX, Maxime ROGER, Carmel PETIT, Marion COUZINIÉ, Fantin CURTET

L’univers impitoyable dans lequel vivent les modérateurs des réseaux sociaux. Mieux que les algorithmes, ce sont des êtres humains qui nettoient le réseau. Ils filtrent les propos racistes, sexistes, les bordées d’injures, les déviances de tous bords, mais aussi les cris de désespoir… La pièce est construite sur une enquête : pourquoi Alexia, salariée modèle, a-t-elle fini par craquer si violemment ? Des flashs- back, des dialogues, des monologues intérieurs permettent d’approcher au plus près ces employés d’un Nouveau Monde, celui de la start-up nation où les individus ne comptent que par leurs performances.

Azilys Tanneau
Née en 1996, Azilys Tanneau fait ses études à Sciences Po Paris. Elle se forme à l’écriture scénaristique au sein du Master 2 “Scénario et Écritures Audiovisuelles” (Université Paris Nanterre).
Elle écrit son premier texte, Te Reposer, à 18 ans. Il était voué à dormir pour toujours dans son ordinateur, mais c’était sans compter sur sa rencontre déterminante avec Rémy Barché chez qui elle fait du baby sitting. Elle lui fait lire son texte… Il en propose une lecture publique à Théâtre Ouvert en 2018 dans le cadre du Festival Zoom.
Elle écrit ensuite pour lui T’imagines ?, pièce sonore et visuelle jeune public dans le cadre du dispositif “La Cabane aux Histoires”. La pièce est présentée pour la première fois en mars 2019 à Reims dans le cadre du festival “Méli’Mômes”.
Elle imagine Un Petit Éloge du Puzzle pour le festival en ligne “Le Privilège de t’embrasser” créé en mars 2020 par Rebecca Déraspe et Rémy Barché et le lit à la Comédie de Reims avec Pauline Peyrade en juin.
En septembre 2020, elle participe au “6e Studio Européen des Écritures Contemporaines” à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon. C’est au cours de cette résidence qu’elle commence l’écriture d’Erreur 404.
Elle est également scénariste.

SAMEDI 11 SEPTEMBRE à 19h30
LES ATELIERS – PRESQU’ÎLE (TNG, CDN DE LYON) • GRANDE SALLE

LES CHANTS ANONYMES de Philippe MALONE (France) • Éditions Espaces 34, collection Hors cadre

Mise en lecture : Tom DA SYLVA, Ninon PORTIER, Gislaine DRAHY avec les élèves de Art en Scène : Leyla LOUET, Emma CHÉRON, Gaël MARTIN, Théo THIÉRY, Jeanne DEMAY

Cette lecture est réalisée en partenariat avec ARTCENA, Centre national des arts du cirque, de la rue et du théâtre.

L’ombre de la Méditerranée plane sur ce poème symphonique, une Méditerranée actuelle, mais aussi projetée dans 650 000 ans lorsque l’eau, l’eau de tous les dangers, aura disparu. Un chœur d’exilées rapporte la traversée, celle de l’eau jusqu’à l’aspiration dans les profondeurs, celle de la langue, perdue, celle de l’identité, gommée. Quand la narratrice prend la parole, elle conte l’exil et l’accueil, les langues qui se traversent. Ce sont celles du chœur, réminiscences inaliénables, mais aussi la langue de l’administration, des préjugés, de la loi et de l’hostilité, qui se fait de plus en plus présente.
Mais la narratrice ne porte-t-elle pas aussi une langue de l’exil intérieur ? Quelle main peut se tendre entre celles-ceux d’un même territoire ? Comment, alors que l’on a été dépossédé de tout ce qui fait notre humanité, peut-on inventer une langue commune ?
“Un chant-hommage qui explore poétiquement le politique” Sabine Chevallier, Espaces 34

Philippe Malone est écrivain, dramaturge et photographe. Il a écrit une vingtaine de textes dont Pasaran, Titsa, Morituri, Blast, III, L’entretien, Septembres, Krach ou Sweetie.
Les textes sont régulièrement lus, joués ou mis en onde, en France (Comédie-Française, Festival d’Avignon / Manufacture, Rencontres de la Chartreuse…) et à l’étranger (Schaubühne, Deutsches Theater, Bundestag, Poche – Genève, Rideau de Bruxelles…). Ils ont par ailleurs fait l’objet de plusieurs traductions.
Il travaille régulièrement avec les musiciens Franck Vigroux, Franco Mannara, et le metteur en scène Laurent Vacher. Il co-écrit dans le groupe d’écrivains Petrol, avec Lancelot Hamelin, Sylvain Levey et Michel Simonot depuis 2005.
Il a enseigné cinq ans à l’ESAD (Paris) ainsi qu’à l’ENSATT (Lyon, 2016).
Il est principalement publié par Espaces 34, mais également aux Solitaires Intempestifs, chez Quartett et Théâtrales (avec Petrol).
Dernier texte paru, Les Chants anonymes, éditions Espaces 34, collection Hors Cadre, juin 2021.
Philippe Malone est par ailleurs photographe professionnel.

SAMEDI 11 SEPTEMBRE à 21h30
LES ATELIERS – PRESQU’ÎLE (TNG, CDN DE LYON) • GRANDE SALLE

BARKEV, 40H DE GARDE À VUE de Hakim DJAZIRI (France) • Les Cygnes Éditions (à paraître)

Mise en lecture : Sarah DELABY-ROCHETTE, compagnie troisbatailles

avec : Wyssem ROMDHANE, Pierre VUAILLE, Mehdi BELHAOUANE, Rayan OUERTANI, Sarah DELABY-ROCHETTE, Galla NACCACHE-GAUTHIER

Théâtre vérité ? Théâtre en prise avec le réel ? Théâtre militant ? L’auteur décrit et dénonce les rapports violents entre la police et la population des quartiers dits populaires.
Barkev, d’origine iranienne, est arrêté pour une peccadille qui lui vaut 40 heures de garde à vue (la GAV), 40 heures éprouvantes dans le huis clos étouffant d’une cellule partagée avec quatre autres jeunes gens. La pièce suit le déroulé chronologiquement noté de cette GAV. La violence explose, attisée par certains policiers. Barkev est à la fois le narrateur et un des personnages. Il sort du dialogue pour commenter avec précision ce qui se passe. Aucun manichéisme : les détenus ne sont pas des anges et les policiers ne sont pas tous des brutes ou des ripoux.
Sont mises en évidence les tensions qui traversent la société française, l’impuissance de l’individu face à la machine broyeuse d’une police qui se sent toute puissante et souvent impunie. Un théâtre, à l’évidence, nécessaire !

Hakim Djaziri est comédien, metteur en scène et auteur.
Il a construit un parcours artistique engagé, exigeant et éclectique. Il travaille pour le théâtre, le cinéma, la télévision et la radio.
C’est un fervent acteur de terrain. Depuis, 15 ans, il travaille dans les quartiers populaires avec tous types de populations sur des thématiques qui monopolisent le débat public. Son combat : donner, porter et soutenir la parole des “marginalisés de la république” surtout celle de la jeunesse française de tout bord et de tout horizon.
Au théâtre, il travaille avec différentes compagnies. Il a été dirigé par Emmanuelle Slimane, Alexis Moati, Béatrice De La Boulaye, Jack Souvant, Carole Proszowski, Charlotte Le Bras, Zhana Ivanovna, Catherine Decastel, Olivier Mellor ou encore Quentin Defalt.
Pendant 7 ans, Hakim Djaziri a travaillé avec le collectif “bonheur intérieur brut” Ticket et Courage Restons de Jack Souvant, dans des créations théâtrales politiquement engagées parfois proches du documentaire et autour du rapport au spectateur, sans cesse interrogé et revisité.
En tant qu’auteur, il a reçu plusieurs prix. Désaxé est lauréat du Grand Prix du théâtre 2018 de l’association ACT, lauréat du Cross Channel Théâtre 2020 ; il est également soutenu et accompagné par Le CIPDR (comité interministériel de lutte contre la radicalisation et la délinquance.) Ce texte étudié dans plusieurs collèges et lycées en France va faire l’objet d’une exploitation radiophonique en Allemagne.
Hakim Djaziri est auteur soutenu par Artcena.
Entre 2021 et 2025, il écrira et mettra en scène une série théâtrale en 5 épisodes qui s’intitule Les 3000. Série théâtrale de 5 spectacles biographiques qui vont retracer les parcours d’hommes et de femmes issues des quartiers populaires et qui ont eu des destinées hors normes. Audrey – Le carnet d’abîmes d’une convertie et Barkev – 40H de GAV constituent, respectivement, le premier et deuxième épisode de cette série théâtrale.
Audrey – Le carnet d’abîmes d’une convertie sera créé en janvier 2022 à Paris. C’est un texte soutenu par le bureau des lecteurs de la Comédie-Française, lauréat du comité de lecture du CDN d’Orléans, le CDN de Caen-Normandie et par le Collectif “à Mots Découverts”.
Barkev – 40H de GAV sera créée en janvier 2023. Cette pièce, dont il assure la mise en scène, va faire l’objet d’une longue exploitation parisienne avant de poser ses valises au festival d’Avignon 2022.
En tant qu’acteur, il fera son apparition sur les planches pour un nouveau projet Dehors, écrit par Marine Bachelot N’guyen et mis en scène par Mohand Azzoug.
En tant que scénariste, il collabore avec “Mesdames production” pour développer la série télévisée Désaxé adaptée de la pièce éponyme. Le projet verra le jour en 2022/2023 sous la forme d’une série de six épisodes de 52 minutes sur deux saisons.

INFORMATIONS PRATIQUES

Des “Bords de Scène“, rencontres publics / artistes seront organisées à l’issue des lectures

ENTRÉE GRATUITE À TOUTES LES MANIFESTATIONS dans la limite des places disponibles
Réservations recommandées – à partir de septembre sur le site tng-lyon.fr

Accès : Théâtre Nouvelle Génération / Les Ateliers – Presqu’île
5, rue du Petit David 69002 Lyon / 04 72 53 15 15

Utilisez les transports en commun ou co-voiturez !
www.covoiturage-pour-sortir.fr – www.velov.grandlyon.com

Métro : ligne A stations Bellecour ou Cordeliers, ligne D station Bellecour

Toutes les conditions sanitaires en vigueur seront appliquées.

ET AUSSI

MÉDIATHÈQUE DE VAISE, BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE DE LYON
Le Jeudi 9 septembre de 18 h 30 à 19h30


SPEED-LECTURES confiées à Anne-Laure SANCHEZ, Pierre-Damien TRAVERSO, Maxime MANSION (membres du Jury des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre)
Extraits des textes lauréats JLAT et présentation des résidences croisées En Acte(s)

avec : Azilys TANNEAU lauréate 2021 et un auteur des “résidences croisées”.

THÉÂTRE NOUVELLE GÉNÉRATION (TNG Vaise, CDN de Lyon)

LUNDIS EN COULISSE

Lundi 6 septembre / 10h – 18h – lectures des textes remarqués par le jury des JLAT en 2020

lundi 13 septembre / 10h – 18h – découverte de certains textes de 2021 remarqués par le jury des JLAT.

Lectures organisées et proposées par le Théâtre Narration, Gislaine DRAHY.
Réservées aux professionnels sur inscription :
narration@wanadoo.fr www.theatrenarration.com

FESTIVAL NATIONAL DE THÉÂTRE CONTEMPORAIN AMATEUR DE CHÂTILLON-SUR-CHALARONNE (Ain)

Rendez-vous d’Automne les 15, 16 et 17 octobre 2021
programme disponible : theatrecontemporainendombes.com

LES CONTEMPORAINES

En plus de 30 ans d’existence, les Journées de Lyon se sont affirmées comme l’un des principaux concours d’écriture dramatique francophone.
Nous avons souhaité donner une autre dimension à notre action de découverte et de promotion des écritures contemporaines.
Nous nous rapprochons du Festival EN ACTE(S) et des Lundis en Coulisse de Lyon afin de créer un temps fort dédié aux écritures dramatiques francophones : Les Contemporaines.
L’association de nos trois structures permet de créer un continuum entre la création, la commande, la découverte, la lecture, l’édition et le passage au plateau.

Le Festival EN ACTE(S) est né en 2014 de la nécessité de donner un espace d’expérimentation aux écritures contemporaines.
À travers une commande de texte, neuf créations inédites sont ainsi proposées. Les textes prennent vie sur un tréteau pour créer un théâtre vif, brut et inventif.

Les Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre valorisent le travail des auteurs à travers un concours d’écriture dont les 5 textes lauréats sont publiés par une maison d’édition spécialisée : Théâtrales, Lansman, Quartett, Espaces 34, les Solitaires Intempestifs, L’Espace d’un Instant, Koïné, Actualités Editions, Les Cygnes…

Les Lundis en Coulisse de Lyon proposent depuis 20 ans un dispositif inédit de découverte des textes contemporains destiné aux professionnels et aux étudiants de théâtre. Une cinquantaine de textes sont ainsi lus collectivement chaque année.

Plusieurs théâtres de l’agglomération lyonnaise participent à cette aventure : le TNP, le TNG, le Théâtre de la Croix-Rousse, le NTH8, Le Théâtre de l’Iris… Sans oublier d’autres partenaires historiques comme les Bibliothèques municipales de Lyon et de Villeurbanne, les Conservatoires, l’ENSATT, Artcena, la Maison Jean Vilar…

PLUSIEURS RENDEZ-VOUS SONT PROGRAMMÉS AU COURS DE LA SAISON 21-22

9 septembre 2021 à la Médiathèque de Vaise
10 et 11 septembre 2021 au Théâtre Les Ateliers (TNG)
8 au 13 mars 2022 au Théâtre de la Croix-Rousse puis du 18 et 19 mars 2022 au NTH8, Ce que vit le rhinocéros lorsqu’il regarda de l’autre côté de la clôture de Jens Raschke, traduction d’Antoine Palévody, texte lauréat JLAT 2022. Spectacle de la Cie Germ36.
4 au 14 mai 2022, Festival Les Contemporaines au TNP et au Théâtre de la Croix-Rousse
7 mai 2022, Salon du livre de théâtre au TNP
12 au 14 mai 2022, spectacle des Compagnies Bleu Gorgone et de L’Iris au TNP, corde. raide de debbie tucker green, Traduction d’Emmanuel Gaillot, Blandine Pélissier et Kelly Rivière – Editions Théâtrales – Texte lauréat 2019 des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre.

Les partenaires que nous remercions

2 commentaires sur Journées de Lyon 2021

Les commentaires sont fermés.