Palmarès des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre 2016

Les Journées de Lyon organisent le plus important concours d’écriture dramatique de l’espace francophone. Pour cette 28ème édition, plus de 300 textes ont été reçus, lus, relus, annotés, âprement discutés… 1508 fiches de lecture ont été rédigées par le jury.

Le palmarès 2016 est marqué par la grande jeunesse des lauréats francophones (26 à 33 ans), la place grandissante consacrée aux sujets d’actualité, la recherche de nouvelles formes d’écriture…

Prix Jean Jacques Lerrant
Léa CARTON DE GRAMMONTUne brève histoire de la méditerranée

Prix Domaine français
Grégo PLUYMDémêler la nuit
Julie ROSSELLOCross, ou la fureur de vivre
Joséphine SERRE — Amer M

Prix Domaine étranger
Javier MALPICA (Mexique) — Papa est dans l’Atlantide — Traduction de Françoise Thanas

Prix de la traduction
Françoise THANAS pour Papa est dans l’Atlantide de Javier Malpica

Ces cinq textes feront l’objet d’une édition avec nos partenaires (Éd. Théâtrales, Lansman, Actes Sud, L’Espace d’un instant, Quartett, Espace 34, Solitaires intempestifs…). Ils seront confiés à des compagnies professionnelles qui proposeront des mises en espace publiques et gratuites.

Pour la première fois cette année les Journées de Lyon des Auteurs de théâtre ont souhaité publier une courte liste de textes remarqués par le Jury lors de la phase de sélection :

Mention spéciale du jury :
• Veronika BOUTINOVA — Djangâl

Textes remarqués :
• Zinnie HARRIS (Angleterre) – Comment retenir sa respiration – Traduction Blandine Pelissier
• Carine LACROIX – Crayons de couleuvres
• Pierre LEPORI (Suisse) – Klaus Play-List
• Mbwiti a MBWITI Papy Maurice (Congo) – Looser
• Niki ORFANOU (Grèce) – Lucas et le temps – Traduction Blandine Pelissier
• Manuel Antonio PEREIRA (Franco-Portugais, résident Belge) – Berlin sequel
• Olivier SYLVESTRE (Canada) – La loi de la gravité

Les Journées de Lyon se dérouleront les 24, 25 et 26 novembre 2016. Le programme complet sera dévoilé courant octobre. Nous vous invitons à consulter notre site internet www.auteursdetheatre.org.
Le Salon du livre de Théâtre se déroulera le 26 Novembre à la Médiathèque de Vaise en partenariat avec la Bibliothèque Municipale de Lyon.

Des lectures d’autres textes sélectionnés seront proposées dans le cadre des Lundis en coulisse organisés par le Théâtre Narration et lors du Festival de Châtillon sur Châlaronne.

Le président du Jury,
Emile Zeizig

Contact : Aniela Flory
Les journées de Lyon des auteurs de théâtre
Tél. : 04.72.85.09.04 / 06.23.37.23.73
Courriel : auteursdetheatre@neuf.fr

Membres du jury ayant participé à cette sélection 2016 :

Jury_2016

Une partie des membres du jury

Lionel ARMAND, Pierre BANOS, Sophie BARBOYON, Caroline BOISSON, Bernadette BOST, Roland BOULLY, Héléna DA SILVA, Gislaine DRAHY, Nelly GABRIEL, Élyane GÉROME, Damien GOUY, Kathy GREMERET, Jacqueline JACOT, Philippe LABAUNE, Nicole LACHAISE, Renaud LESCUYER, Maxime MANSION, Olivier MASSIS, Françoise ODIN, Thomas POULARD, Jacqueline ROZIER, Jean-Paul SABY, Christian TAPONARD, Émile ZEIZIG, Nicolas ZLATOFF

Concours 2016

Fin juin, le concours aborde désormais la phase finale de sélection.

Tous les textes ont été lus au moins par deux lecteurs différents. 800 fiches de lectures déjà rendues : A ce stade, il reste une cinquantaine de textes en compétition. Le jury se réunit désormais en séance plénière chaque semaine… Les débats s’animent !

Les résultats seront communiqués les premiers jours de juillet.

Programme des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre – 26 au 28 novembre 2015

Jeudi 26 Novembre 

Médiathèque de Vaise, place Valmy, Lyon 9ème

• 19h Métropole de Vincent FARASSE (Éditions Actes Sud Papiers)

Mise en espace : Sébastien Valignat, Compagnie Ariadne

Avec Stephane Daublain : William, Lea Menahem : Liane, Gilles Najean : Xavier , Elodie Nosjean : Latifa, Sébastien Valignat : Medhi , Jeanne Vimal : Claire

Six personnages en quête… d’argent. Six personnes dans Paris, qui se croisent lors de scènes à effet miroir et dont les relations sont monnayées. Cet habile chassé-croisé n’exclut pas un certain suspense.

Vincent_FarasseVincent FARASSE est né en 1979. Après une licence de Philosophie et des études de musique, il intègre l’Ensatt en tant que comédien, et il y met en scène Je puis n’est-ce pas laisser la porte ouverte, trois nô modernes de Mishima. Parallèlement à son activité de comédien (il joue notamment sous la direction de Marie-Sophie Ferdane, Gilles Chavassieux, David Mambouch, David Jauzion-Graverolles, Guillaume Doucet, Grégoire Ingold…), il met en scène Alladine et Palomides et La mort de Tintagiles de Maeterlinck au Théâtre des Marronniers en 2007, et Loin de Nedjma, d’après Kateb Yacine et Ismaël Aït Djafer au CDN de Valence en 2009.
De 2006 à 2008, il participe régulièrement aux travaux de la classe de mise en scène d’Anatoli Vassiliev. Expérience fondatrice.
Il écrit sa première pièce, Suspendue, en 2006 (Bourse Encouragements du CNT).
En 2009, au JTN, et à Naxos-Bobine, il met pour la première fois en scène un de ses textes, L’enfant silence (revue Europe, 2009).
En mai 2010, il est reçu en résidence au CNES, Chartreuse de Villeneuve-lès-avignon. Il y écrit en partie Passage de la comète, qu’il met en scène en avril 2012 au Studio-Théâtre de Vitry.
Sa pièce suivante, Mon Oncle est reporter, est mise en espace à Théâtre Ouvert et diffusée sur France-Culture.
Il est auteur associé au CDR de Vire pour la saison 2012-2013. Il y écrit Cinq jours par semaine, qu’il met en scène avec la troupe permanente en juin 2013.
En 2014, Mon oncle est reporter et Passage de la comète sont publiées chez Actes Sud Papiers.
En avril 2015, il met en scène Mon Oncle est reporter au Théâtre de l’Echangeur à Bagnolet et en tournée.
En 2015 et 2016, il sera artiste associé au Théâtre de la Virgule, centre transfrontalier de création théâtrale Tourcoing-Mouscron.

• 21h A bout de sueurs de Hakim BAH (Lansman Éditeur)

mise en espace Gislaine DRAHY, Théâtre Narration
avec Gaël BARON, Cédric DUHEM, Charlène FERES, Sarah SEIGNOBOSC
son : Alain LAMARCHE.

Texte choral composé par les monologues que s’échangent les personnages. Ils construisent une véritable tragédie, celle des migrations entre les pays du Sud et l’Europe, avec leur lot de morts innocents, comme celle des femmes broyées par les traditions…. Aucun n’échappe à son destin.

Hakim_Bah_2Né à Mamou (Guinée) Hakim BAH suit une formation en master2 mise en scène et dramaturgie à l’Université de Paris-Ouest Nanterre. Il a effectué de nombreuses résidences d’écriture en France, au Burkina Faso, en Guinée, au Maroc… Ses textes créés et joués en Afrique et en Belgique ont été repérés et mis en lecture dans différents lieux et festivals en France (Avignon, Francophonies en Limousin, Regards croisés, Text’Avril, Printemps des inédits, Comédie de l’Est, L’Apostrophe, Théâtre de l’aquarium, Tarmac, Théâtre 13…).

Son travail a reçu de nombreux prix (Prix d’écriture Théâtrale de la ville de Guérande, Prix des Inédits d’Afrique et d’Outremer, Prix du public au festival Text’Avril…) et bourses (Institut Français, Beaumarchais, CNL). Ses pièces « Sur la Pelouse », « Le Cadavre dans l’œil », « Ticha-Ticha » sont publiées chez Lansman Éditeur.

 

 

Vendredi 27 novembre

Ecole Normale supérieure de lyon

• 17h Hommage à Michel CORVIN

Grand érudit, universitaire spécialiste du théâtre du XX° siècle, auteur du Dictionnaire Michel_Corvinencyclopédique du théâtre (Larousse, Bordas), il nous a quitté le 20 août 2015 à Saint-Etienne.

Table ronde autour de son dernier ouvrage : La lecture innombrable des textes du théâtre contemporain, en présence de Pierre BANOS (Directeur des Editions Théâtrales, enseignant), Jean Yves PICQ (Ecrivain, compagnon de route de Roger Planchon, Lauréat des Journées d’auteurs…) et Jean Pierre RYNGAERT (Professeur émérite des universités Paris 3-Sorbonne nouvelle, enseignant à l’ERAC, grand spécialiste des écritures dramatiques contemporaines…).

Cette table ronde est organisée en partenariat avec l’ARALD.

• 19h Baïnes de Adrien CORNAGGIA (Éditions Théâtrales)

mise en espace Renaud LESCUYER – Cie Persona

Les rêveries d’un cuisinier solitaire…..un monologue, soi-disant, mais saturé de bruits, de sons, de voix qui le parasitent. C’est celui de Sasha, jeune cuisinier, au moment du coup de feu (on entend le chef galvaniser sa brigade sur fond de grésillement du beurre) ou lorsqu’il est chez lui, perdu dans ses souvenirs d’enfance avec les crachotis d’une radio locale déjantée. Jubilatoire !

Adrien_Cornaggia

Né en 1982, diplômé de l’ENSATT en écriture dramatique. Écrivain et dramaturge, il participe à la création de la compagnie Le Théâtre Exalté et collabore régulièrement avec la compagnie La Corde Rêve : « Korida » (festival lyonnais / éd. En Acte(s), reprise en février 2015 au Théâtre de l’Opprimé) et « Baïnes », dont l’écriture bénéficie de différents temps de maturation, au plateau, entre 2012 et 2015 (ENSATT, TNP, CNES).

Plusieurs de ses textes sont sélectionnés pour faire l’objet de lectures publiques « Saussignac » au TAPS/Strasbourg, « Panlune « et « Cédric » à Texte En Cours/Montpellier.

Il fonde en janvier 2015, avec six autres auteurs rencontrés à la Chartreuse-CNES, Traverse-Collectif d’auteurs.

 

 

• 21h L(s) 1 de Nathalie BASSAND (Éditions L’Espace d’un instant)

Prix Jean-Jacques LERRANT
mise en espace Philippe LABAUNE Théâtre du Verseau
Avec Sophie BARBOYON, Leïla BRAHIMI, Nicole MERSEY…

Un triptyque pour dire trois drames ayant pour héroïnes des femmes, des jeunes filles, face à la cruauté des hommes. Des situations étranges souvent suggérées, dans des pays étrangers (le Maghreb, l’Asie), racontées avec une extrême délicatesse dans une langue ciselée avec une époustouflante maîtrise.Nathalie_Bassand

Nathalie Bassand est traductrice et auteur. Après des études de lettres et de langues vivantes, elle devient enseignante dans une université britannique, puis en Amérique du Nord, et en Asie.

En 2007, elle quitte Séoul, abandonne l’enseignement et décide de se consacrer uniquement à la traduction littéraire et à l’écriture.

Traductrice du dramaturge indien Girish Karnad, elle est l’auteur de plusieurs pièces de théâtre, de poésie et de nouvelles.

Elle vit actuellement à Londres.

samedi 28 Novembre

Médiathèque de Vaise place Valmy, Lyon 9ème

Salon du Livre de Théâtre

• 10h à 18hLogo_2015

Pour la 3e année, l’association des Journées d’Auteurs organise en partenariat avec la Bibliothèque Municipale de Lyon et la Médiathèque de Vaise un salon consacré exclusivement aux livres de théâtre.

Pendant toute la journée vous pourrez rencontrer les auteurs, les éditeurs…

 

• 10h à 12h Rencontre avec les auteurs de la sélection 2015

• 15h30 Un beau lièvre est le plus souvent l’Unisollitaire de Philipp WEISS (Autriche), traduction de Katharina STALDER (Éditions Théâtrales)

mise en espace Caroline Boisson (Théâtre et Compagnie de L’Iris)
avec Hervé Daguin, Martine Guillaud, Serge Pillot, Didier Vidal

L’univers de deux artistes autrichiens très singuliers, reconnus aujourd’hui comme des représentants majeurs de l’art brut. La pièce nous les fait découvrir à travers les points de vue des soignants et de leurs proches.
August WALLA, peintre (1936-2001) et Ernst HERBECK, poète (1920-1991) ont été internés à l’hôpital Gugging et suivis par le professeur Navratil, passionné par l’idée d’une thérapie par l’art. Intervient Dubuffet lui-même, théoricien de l’Art Brut, ainsi que des galeristes qui prennent le risque de spéculer sur ces oeuvres pourtant inclassifiables…

Philippe_Weiss

Né en 1982 à Vienne (Autriche), écrit de la prose et des pièces de théâtre. Ses études – langue et littérature allemandes, philosophie et allemand langue étrangère – l’ont amené aux universités de Vienne et Barcelone. Après une année de travail avec des personnes en situation de handicap physique, il a été maître de conférences en littérature allemande à l’Université de Bakou en Azerbaïdjan. Ses nombreuses publications ont paru entre autres dans les maisons d’édition Residenz, kolik, Volltext, manuskripte, dans la maison d’édition scientifique Walter de Gruyter (sur Le malheur indifférent de Peter Handke, 2009), chez Passagen (egon. Une pièce d’art, 2008) et aux éditions Atelier (Tartaglia, 2013). Il a reçu un certain nombre de prix, dont la bourse Hermann-Lenz 2006, le 3ème prix littéraire Litarena 2007, la bourse nationale autrichienne pour la littérature 2008/2009, la bourse autrichienne pour dramaturges 2011 et 2012, le prix Theodor-Körner 2013 ainsi que la nomination au prix Ingeborg Bachmann 2009. Avec sa pièce Seifenblasenoper. Eine Kritik der runden Vernunft (Opéra bulle de savon. Une critique de la raison ronde), il a été invité aux Journées workshop du Burgtheater à Vienne, avec Allerwelt (Toutlemonde) il a reçu la bourse Hans-Gratzer lors du concours stück/für/stück au Schauspielhaus de Vienne en 2011, théâtre où il était auteur en résidence lors de la saison 2013/14. Les œuvres de Philipp Weiss se distinguent par une virtuosité linguistique et une conception extraordinaire qui font preuve d’une signature toute personnelle et se situent constamment à la frontière de l’impossible. Les thèmes de ses travaux actuels sont la migration, l’économie mondiale, la marginalité, l’exclusion et la question de l’avenir de l’humanité. Actuellement Philipp Weiss est en train d’écrire un roman entre Autriche et Japon.

Prix de la traductionKatharina_STALDER

Metteuse en scène, traductrice et pédagogue de théâtre (cours de pratique en licence arts du spectacle à l’Université Paul Valéry-Montpellier 3, conservatoires, Éducation Nationale, stages). Elle s’est formée, comme actrice, au Conservatoire d’Avignon avec Pascal Papini et, comme metteuse en scène et chercheuse, dans les universités de Vienne (Autriche), Avignon et Montpellier. En 2013 elle a passé trois mois à Buenos Aires pour suivre la formation de la compagnie franco-argentine Théâtre Organic, le onzième « Festival International des Traditions du Jeu de l’Acteur ». Depuis 1997 elle a dirigé des mises en scène et des lectures scéniques d’auteurs surtout contemporains comme P. Nordmann, C. Galea, J.Ch. Massera, A. Bourrel, R. de Roure, D. Fo, R. Pinget, G. Sallin, C. Liscano, A.L. Steininger, S. Beckett, M. Visniec, J.Y. Picq, G. Chevrolet, E. Bond, G. Luca, etc., en créations professionnelles, mais aussi avec des élèves et des étudiants de théâtre. Comme traductrice elle a traduit des pièces de Soeren Voima, Andreas Liebmann et Philippe Weiss de l’allemand au français. Elle est membre de comités allemand de la Maison Antoine Vitez et Eurodram. Elle a aussi travaillé comme actrice (pratiquant aussi le chant et la contrebasse) en France et en Suisse, avec des metteurs en scène comme P. Barayre, M. Estève, L. Poncelet, Y. Dishon et H. Soulié et tourné dans un court-métrage de C. Claude. Elle est actuellement référente artistique de la compagnie L’ambiguË à Montpellier (création d’Un amour prodigue de Claudine Galea en 2016) et prépare une thèse, conjointement à l’ENS-rue d’Ulm et l’Université de Berne (Suisse), sur la formation à la mise en scène.

Le OFF des Journées de Lyon

Lundi 23 Novembre 2015

Théâtre Nouvelle Génération (CDN de Lyon)

Lundi en coulisse (10h à 17h)Lundis_en_coulisse

Le Théâtre Narration, avec Gislaine DRAHY, consacre cette journée à la lecture découverte de  « regrets » des Journées d’Auteurs :  Aurianne ABECASSIS, Lancelot HAMELIN, Pierre LEPORI, Jacques RIMBERT, Laura TIRANDAZ. En présence cette année de certains de ces auteurs.
Réservé aux professionnels sur inscriptionnarration@wanadoo.fr

4 au 8 mai 2016

30_ChatillonChâtillon-sur-Chalaronne

Du 4 au 8 Mai 2016, dans le cadre du Festival National de Théâtre Contemporain Amateur de Châtillon-sur-Chalaronne (Ain), d’autres « regrets » seront proposés.

Programme détaillé disponible à partir du 1er Avril sur www.fncta-rhone-alpes.fr

 

Palmarès 2015

Communiqué de Presse

Palmarès des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre 2015

Les Journées de Lyon organisent le plus important concours d’écriture dramatique, en France et dans la Francophonie. Pour cette 26ème édition, 473 textes ont été reçus, lus, relus, annotés, âprement discutés… 1421 fiches de lecture ont été rédigées par le jury.

Le palmarès 2015 est marqué par l’exceptionnelle variété des imaginaires, langages et formes dramaturgiques :

Prix Jean Jacques Lerrant
BASSAND NathalieL(s) 1

Prix Domaine français
BAH HakimA bout de sueurs
CORNAGGIA AdrienBaïnes
FARASSE VincentMétropole

Prix Domaine étranger
WEISS Philipp (Autriche) – Un beau lièvre est le plus souvent l’Unisollitaire (Ein schöner Hase ist meistens der Einzellne) – Traduction de Katharina STALDER (Prix de la traduction).

Ces cinq textes feront l’objet d’une édition avec nos partenaires (Éd. Théâtrales, Lansman, Actes Sud, L’Espace d’un instant…). Ils seront confiés à des compagnies professionnelles qui proposeront des mises en espace publiques et gratuites des cinq textes lauréats.

Les Journées de Lyon se dérouleront les 26, 27 et 28 novembre 2015. Le programme complet sera dévoilé courant octobre. Nous vous invitons à consulter notre site internet.
Des lectures d’autres textes sélectionnés seront proposées dans le cadre des Lundis en coulisse organisés par le Théâtre Narration et lors du Festival de Châtillon sur Châlaronne.

Le président du Jury, Emile Zeizig

Contact : Aniela Flory
Les journées de Lyon des auteurs de théâtre
Tél. : 04.72.85.09.04/06.23.37.23.73
Courriel : auteursdetheatre@neuf.fr

Dancefloor Memories de Lucie Depauw à la Comédie Française

Lucie_Depauw

Lucie Depauw sous le portrait de Molière – Photo : Emile Zeizig

 

Ce texte, lauréat 2011 des Journées de Lyon, a été retenu par le bureau des lecteurs de la Comédie Française.

Il est présenté du 26 mars au 10 mai au Studio Théâtre dans une distribution éblouissante. Elsa Lepoivre, Christian Gonon et Hervé Pierre, sont troublants de justesse, de sensibilité…

La mise en scène sobre et efficace est signée Hervé Van der Meulen assisté de Charles Leplomb.

Le travail chorégraphique de Jean-Marc Houlbecq est impressionnant : Elsa Lepoivre et Christian Gonon dansent le tango avec une rare élégance et une exquise sensualité.

Claire Belloc, Stéphane Deschamps et Isabelle Pasquier complètent l’équipe de réalisation, à la scénographie, aux lumières et aux costumes.

Ne ratez pas ce petit bijou d’amour et de tendresse.

Lucie Depauw poursuit une brillante carrière. Après Dancefloor Mémories publié aux Editions Koïné, elle a écrit HymeN, Lilli / Heiner et S.A.S. Théâtre d’opérations et suites cinq étoiles.

473 manuscrits reçus

Bien que le règlement n’autorise qu’un seul texte par auteur, contre deux autrefois, 473 manuscrits ont été reçus, transformés en un format compatible avec nos liseuses et répartis à nos binômes de lecture.

Sept réunions plénières se sont déjà déroulées pendant lesquelles nous avons confronté nos points de vue, éliminé ou renvoyé les textes vers d’autres binômes… Six rencontres sont planifiées avant fin juin, patience !

Le concours 2015 est clos !

Le dernier manuscrit 2015 est arrivé à 23h58 !

Pour cette seule journée du 28 février, une cinquantaine de textes nous sont parvenus. Au total 400 ? 500 ? Nous n’en savons rien encore, car il faut les traiter, supprimer les envois en double, en triple… Certains auteurs doublent leur envoi par un courrier recommandé qu’il nous faut aller retirer à la poste !

« Je n’ai pas reçu confirmation de la réception de mon manuscrit ». Patience ! Nous vous confirmerons lorsque nous aurons enregistré votre texte, ouvert votre dossier, vérifié le format… Vos messages arrivent sur deux ordinateurs distincts afin d’assurer une sauvegarde en cas d’incident.

Merci de ne pas nous appeler au téléphone ou de nous relancer par courriel pour savoir si votre texte est arrivé !

Toutefois, si vous n’avez pas de nouvelle au 30 mars… contactez-nous !

Vous trouverez le règlement ainsi que des réponses aux questions posées les plus fréquentes en suivant ce lien.

Clémence Weill en résidence à St Antoine

Clemnce Weill - Photo JM Abellan

Clémence Weill – Ph JM Abellan

Le Festival Textes en l’air de Saint Antoine l’Abbaye est en plein préparatifs de la saison 2015 et accueillera différents auteures en résidences d’écriture avant de les associer au festival de cet été.

Parmi ces auteures, Clémence Weill, accompagnera l’aventure Textes en l’air 2015.

La suite est ici